L'apnée du sommeil...

Je vous en ai parlé rapidement sur ma page Facebook... Mais je vais vous en dire plus sur cette maladie qui fait partie de ma vie depuis plusieurs années. Pour être plus juste d'ailleurs, pour moi, il s'agit de l'hypopnée et non d'apnée.

L'apnée est une cessation complète du flux d'air entrant dans les poumons pendant au moins 10 secondes.
L'hypopnée se traduit par une réduction du passage de l'air pendant au moins 10 secondes avec un effort respiratoire. Le dormeur lutte donc pour faire entrer de l'air dans ses poumons.

Génial non ? !

Ma prise de conscience

Il y a environ 2 ans, je ne saurais plus dire la date exacte, j'ai commencé à me poser des questions sur mon sommeil. Je me sentais souvent fatiguée pour un rien. Il m'est arrivée plusieurs fois de me réveiller en sursaut dans la nuit avec le cœur qui bat à fond et une sensation horrible de ne plus avoir d'air pour respirer.

Je savais déjà que je ronflais... Je m'entendais des fois en m'endormant. Je fais de l'asthme et, à vrai dire, je pensais que cela pouvait avoir un rapport. 

Les réveils en sursaut et la fatigue augmentant, j'ai fini par poser des questions à mon mari pour savoir s'il m'entendait ronfler et surtout, s'il avait déjà remarqué que j'arrêtais de respirer pendant mon sommeil. Il a un sommeil lourd et quand il dort, pas grand chose ne peut le déranger, donc il n'a pas su me répondre de suite. Il m'avait déjà entendu ronfler parce qu'on ne se levait pas à la même heure pour aller travailler. Pour la respiration, il a fait un peu plus attention les nuits suivantes et m'a dit que oui, j'avais du mal à respirer la nuit et des fois, je m'arrêtais. 

J'ai donc décidé d'aller voir mon médecin traitant pour qu'il m'envoie voir un spécialiste, un ORL. Lors de mon rendez-vous avec lui, il m'a fait remplir un questionnaire pour connaître mon degré de fatigue. Il s'agit du test d'Epworth. Je vous mets les questionnaire ci-dessous, cela peut peut-être vous servir...

 

Petit aparté pour vous raconter une mésaventure...
Le vendredi 21/11/2014, j'ai eu un accident le matin en allant travailler. Je ne me souviens pas de tout. Je suis partie, comme tous les matins, par un chemin qui est à travers champs et qui n'est pas très large... Il y avait une petite pluie fine et peut-être un peu verglacée. J'écoutais la radio, je chantais comme tous les matins (je crois que c'était Calogero) et je n'allais pas super vite... et d'un coup, j'ai perdu le contrôle de ma voiture dans un virage et j'ai fait des tonneaux, 2 ou 3 je ne saurais dire... J'ai atterri dans un champ. Je peux vous dire que ça fait tout drôle ! Plus de peur que de mal mais j'ai bien paniqué. Alors, est-ce que je me suis assoupie et je ne m'en suis pas rendue compte ? Je suis incapable de le dire. J'avoue qu'à partir de ce jour-là, je me suis dit qu'il fallait vraiment que je fasse quelque chose pour mes problèmes de sommeil.

 

Questionnaire d'Epworth

 

Ce questionnaire EPWORTH permet d'évaluer la nécessité ou non de recourir à un spécialiste. En voici l'échelle :

0 : aucune torpeur
1 : une faible chance d'apparence de somnolence
2 : une chance modérée de l'apparence d'une somnolence
3 : une forte chance d'apparence de somnolence

Situation avec une possibilité de somnolence

Vous êtes assis en train de lire un livre 0 1  2 3
Vous êtes en train de regarder la TV 0 1  2 3
Vous êtes assis dans un endroit public et inactif 0 1  2 3
Vous êtes passager dans une voiture pendant une heure sans période de repos 0 1  2 3
Vous êtes sur le lit durant l'après-midi en train de vous reposer 0 1  2 3
Vous êtes assis et en train de disuter avec une personne 0 1  2 3
Vous êtes assis silencieusement après un repas sans alcool 0 1  2 3
Vous êtes conducteur dans la voiture, et vous êtes arrêté durant un feu 0 1  2 3

 

Faites le total de votre score et comparez-le au résultat du test EPWORTH :

1-6 : félicitations, votre sommeil est suffisant
7-8 : ce score est plutôt moyen. Vous pouvez améliorer votre qualité de sommeil
9 : consultez un spécialiste du sommeil sans tarder

 

Mon diagnostic

Après avoir fait le questionnaire, j'étais à plus de 9. Même si cela n'est pas évident de répondre à toutes les questions, je savais très bien mon degré de somnolence pour la plupart.

L'ORL m'a donc fait faire un test du sommeil le 04/12/2014. Il m'a installé un appareil très glamour (lol) avec des fils de partout collés avec des ventouses sur mon front, un appareil sur le bout de mon doigt pour voir mes pulsations et un masque dans le nez. Je n'ai pas eu besoin d'aller à l'hôpital pour le faire, c'est déjà ça. Par contre, difficile de s'endormir avec tout ça sur moi, c'est un peu encombrant...

Quelques semaines après, j'ai eu les résultats et là, le verdict est tombé... je fais de l'hypopnée ! Pendant le test, j'ai ronflé à 87 décibel et 846 fois par heure... J'ai regardé sur internet l'équivalent et cela revient à entendre une tondeuse à gazon ou bien une moto à 2 mètres. Et là, tu te demandes comment mon homme réussit à dormir à côté de ce bruit ? !
Concernant les hypopnées, j'en faisais 23 par heure.... et 42 micro-réveils aussi. Je ne vous mets pas tous les chiffres qu'il y a sur mon analyse, vous n'y comprendrez sûrement pas grand chose... Même moi, je ne me souviens plus exactement de ce que tout veut dire !

Avec tout ça, on peut comprendre mon état de fatigue général ! 

 

Les raisons...

C'est bien beau de savoir qu'on fait de l'hypopnée du sommeil mais il faut aussi comprendre pourquoi cela nous arrive ?...

Mon obésité fait partie d'une de ses raisons. Mais là, c'est un cercle vicieux en fait. Je vous résume en gros le problème. Comme je dormais mal, mon corps n'arrivait pas à faire son travail comme il faut. Du coup, j'avais tout le temps faim et plus vraiment de sensation de faim ou de non-faim en fait. Et, plus je prenais du poids, plus je faisais de l'hypopnée... Vous voyez le truc ?

A part ça, j'ai aussi fait un scanner et une IRM pour voir ce qui clochait... J'ai un palais trop petit et une cloison nasale un peu déviée ! Ah bah bravo ! J'ai souvent besoin d'ouvrir la bouche pour respirer comme il faut... ce qui n'est pas bon surtout quand on dort. 

 

Comment guérir ?

Je suis équipée d'une machine qui m'aide à respirer la nuit. Je l'ai depuis décembre 2014 et c'est un énorme soulagement pour moi. J'ai ressenti les changements assez rapidement concernant mon sommeil. Cela m'a permis aussi de pouvoir commencer à perdre du poids sans toujours avoir l'impression d'avoir faim. L'expression "Qui dort, dîne" me va à merveilles lol

Il faudrait que je marche plus aussi... Mon ORL dit qu'il faut faire 10 000 pas par jour normalement. Je déteste marcher dans le vide alors je me dis que le fait d'avoir commencé à faire du sport compense un peu hihi. Le fait d'être à la maison à m'occuper de mon fils n'aide pas non plus à marcher. Je suis assez casanière en plus.

L'opération... si je ne veux pas avoir la machine à vie, il y a de fortes chances pour que je doive me faire opérer pour régler mes soucis de palais et de cloison nasale. J'avoue que ça me fait flipper d'avance. Il n'y a aucune obligation et le fait de perdre du poids et de bouger un peu plus va sûrement aider à régler mon problème de respiration. Mais, la malformation physique ne va pas s'arranger toute seule. Je verrais bien...

Déjà, comme j'ai perdu 13 kilos, l'ORL va me refaire un test du sommeil pour voir l'évolution. Je me doute bien que mon hypopnée n'a pas disparu mais j'espère vraiment que cela a diminué. 

Mon envie de perdre du poids et de faire ma remise en forme a été déclenchée en grande partie à la suite des résultats. Je supporte plutôt bien la machine et je m'y suis faite... même si j'aimerais bien ne plus l'avoir.  

Si je perd suffisamment de poids, peut-être que je n'en aurais plus besoin... Mais j'ai peur de retourner dans le cercle vicieux si je ne me fais pas opérer et que j'arrête d'avoir la machine. 

Pourquoi je vous parle de ça ?

Déjà parce que j'en avais besoin et que cela fait partie de ma vie. :-)

Et puis aussi parce que je me dis que cela peut alerter des personnes qui me liront et qui sont peut être dans le même cas que moi sans le savoir. 

Moi Apnée Sommeil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !